Favoritisme

28 juillet, 2007 at 7:58 (Animeo)

001a.gif

Cette vignette est peut-être drôle, à prime abord, mais existe-t-il du favoritisme dans la nature ? Et tout d’abords, qu’est-ce que le favoritisme, au juste ?
Tiré du Petit Larousse Illustré 1989: « n.m. Tendance à accorder des faveurs injustes ou illégales. » Hmm… ça semble pas complet. Pour favoriser on trouve la définition plus positive de « Traiter de façon à avantager. » Le favoritisme, d’après moi, c’est le mélange des deux. Parfois, on peut favoriser quelqu’un ou quelque chose par amour et parfois ce peut être déplacé.
N’y a-t-il pas un peu de favoritisme bien placé chez les parents qui feraient tout pour leurs enfants ? Même la nature nous apprend à suivre cette voie.

001b.gifLe primatologue, Bernard Chapais, dans un entrevue avec Quartier Libre, le journal indépendent de l’Université de Montréal, répond à la question Avez-vous déjà assisté à des actes d’altruisme pur entre primates? par les mots suivants:

« L’altruisme pur se voit entre proches parents. C’est donc du népotisme, soit du favoritisme envers nos parents. Cela s’explique très bien génétiquement parlant. Une mère qui agit envers son enfant sans rien en retirer en retour travaille quand même pour elle, pour ses propres gènes. L’altruisme pur qui se produit en dehors du cercle de parenté existe, mais il n’est pas très bien documenté. »

Bien sûr, il y a toujours un bémole à introduire lorsqu’il sagit de favoriser ses enfants en nuisant à l’enfant d’un autre. De même le favoritisme malsain apparaît quand on favorise quelqu’un au détriment d’un autre. Alors, il y a injustice. C’est l’évidence même !
En voici une exemple. L’encyclopédie Canadienne note sur le favoritisme politique: « Le favoritisme politique désigne l’action par laquelle quelqu’un qui occupe un poste décisionnel attribue à quelqu’un d’autre des faveurs ou des récompenses, telles que des charges publiques, des emplois, des contrats, des subventions, du prestige ou d’autres avantages convoités, en contrepartie d’un service valorisé, tel qu’un vote pour un parti politique ou encore du financement ou du travail accordé pour une campagne électorale. La relation entre le favorisant et le favorisé est habituellement inégale, sélective et discrétionnaire. En général, le favorisant accorde des faveurs non pas à tous les favorisés potentiels, mais seulement à quelques-uns de son choix. »
Tout le monde s’accorde à dire que tel favoritisme ne devrait être toléré.

Apprenons donc à favoriser ceux qui nous sont chers. Après tout, on es bien plus que des singes, j’ose espérer !🙂

Voici quelques façons très simples de démontrer ce favoritism bien placé:

Voler à la défense de son conjoint et de ses idées plutôt que les ridiculiser devant autrui. Rien de plus destructeur qu’un adulte s’amusant à faire l’intéressant devant la visite en dévoilant les travers de ses enfants ou sa conjointe.

On peut aussi valoriser les idées et les décisions de son conjoint en l’appuyant par l’action et non seulement par les mots. Cette coopération assure le succès de l’entreprise, et sinon, au pis, son admiration pour notre bonne volonté et notre soutien.

Permalien Laisser un commentaire

Coucou! à l’animal en toi.

27 juillet, 2007 at 11:30 (Animeo)

Extrait d’un moment dans la vie d’un couple
————-

Danielle – « C’est effarant le nombre de blogs qu’il y a sur l’Internet! Ah non… pas encore un autre! »

Blog – …Salut à tous! Je… Je… Je… Mon chien… Ma jobine… Ma copine…

Manuel [avec un air de dédain] – « Et puis quoi encore? Tu t’y intéresses, toi? »

Danielle [d’un air justifié] – « Pas vraiment… mais c’est drôle de voir des gens se dévoiler comme ça tout bonnement! »

Manuel – « De pauvres plooks. Des gens en quête d’attention. »

Danielle [tentant un essai] – « Pas tous, mais bon… peut-être quelques uns. Regarde celui-ci. Il se prend pour un psy. » [Rire semi certain]

Blog – …et s’il y a une raison dans tout cela, il faudra me l’expliquer. Les blogs sont si populaires, c’est à croire que c’est l’engouement du siècle. Ils doivent remplir un besoin fondamental chez l’humain, un désir de communication, un désir de liberté d’opinion et de contrôle sur…

Manuel [Rire moqueur] – « En voilà un qui blog sur les blogs. »

Danielle – « Je crois que tu ne comprends pas. Une idée, ça doit faire son chemin et le blog c’est une route parmi d’autres. »

Manuel [songeur] – « Hm… peut-être. En tout cas, moi je préfère regarder une bonne game d’hockey à la télé. Moins de trouble!»

Danielle [à elle-même] – « Ouais… du fast-food pour gorilles. »
[Après un petit moment d’hésitation] « Je crois que c’est le temps de me lancer mois aussi… »

Et c’est ainsi que débutait un autre blog.
————————–
Alors, pourquoi pas moi ?

J’ai envie de partager ce qui m’a toujours tenu à cœur. C’est-à-dire, l’aventure palpitante de la vie. Je dis « la » et non « ma » car je n’ai pas vraiment l’âme d’un exhibitionniste. J’aime plutôt découvrir, à travers l’échange, ce qui fait de l’humain ce qu’il est. Je suis constamment fasciné par le règne animal. On y trouve de nombreuses expressions de qualités qui ne sont pas propres aux humains, mais qui peuvent souvent servir d’exemples et aiguillonner l’être complexe et fascinant que nous sommes. J’apprécie une bonne discussion sur nos émotions et comment elles influencent nos décisions dans la vie. J’aime rire, comme tout le monde, alors ce n’est pas sans une pointe d’humour que je me lancerai dans cette analyse. Avec photos, dessins, bandes dessinées et mots d’astuces, lançons-nous ensemble!

Bienvenue à mon blog et j’espère que vous y trouverez du plaisir et de l’inspiration.

Permalien Laisser un commentaire

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.